L'Agriculteur Charentais 25 février 2016 à 08h00 | Par JA17

Julien Rouger : Porter haut et fort nos valeurs

Président Jeunes Agriculteurs 17

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Elodie Bouyer, trésorière ; Julien Rouger, président ; Pierre-Clément Casagrande, secrétaire général
Elodie Bouyer, trésorière ; Julien Rouger, président ; Pierre-Clément Casagrande, secrétaire général - © JA17

Nouvelle élection, nouveau président, nouveau conseil d’administration...
Le syndicat des Jeunes agriculteurs de Charente-Maritime renouvelle ses élus tous les 2 ans. C'est ainsi que nous voilà repartis avec une nouvelle équipe jeune et motivée, dont je suis devenu le président. Je me suis présenté à ce poste par conviction et avec une grande motivation de porter haut et fort nos valeurs qui nous sont si chères : échanges, dynamisme, syndicalisme et bien sûr la convivialité. Défendre notre métier est primordial si nous voulons préserver notre modèle agricole Français.
C'est pour cela que mon équipe et moi-même défendrons les sujets phares de JA, et notamment l'installation comme nous avons commencé à le faire au sein de notre nouvelle grande région. Les JA ont créé une instance régionale, le PRIT (Pôle Régional Installation et Transmission), qui doit centraliser la gestion de l'installation et de la transmission pour les 12 départements.

Lire la suite dans notre édition papier du 19 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
80 000 téc
Selon une estimation de l’Institut de l’élevage (Idele), datée de septembre 2016, ce ne sont pas moins de 80 000 tonnes équivalents carcasses (téc) supplémentaires qui devraient arriver sur le marché européen, sur les six derniers mois de l’année de 2016 par rapport à 2015. D’après l’Idele, la hausse des tonnages abattus en France, Allemagne, Royaume-Uni, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Belgique et Danemark, «atteindrait +30 000 téc par rapport à 2015 au 3e trimestre (soit +7%/2015) et +50 000 téc au 4e trimestre (soit +10%/2015) ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui