L'Agriculteur Charentais 17 septembre 2015 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

L'affaire se présente bien

La traditionnelle journée du courtier organisée avant vendanges est l’occasion d’un tour d’horizon très complet de la campagne à venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Vie Charentaise

Après le mot de bienvenue au BNIC du président de Larquier, c’est Jeanine Bretagne (service de la Viticulture) qui a déclenché les «hostilités». Le chiffre définitif de la campagne de distillation 2014/2015 s’établit à presque 812 000 hl AP (réserves comprises), ce qui est un volume très important.  3621 stockeurs détiennent à ce jour un peu plus de 97 000 hl AP. Les entrées de la récolte 2014 (42 600 hl Ap) dépassent nettement les sorties. Le BNIC a traité 4 569 déclarations d’affectation et le nombre de déclarations dématérialisées augmente toujours (de 800 en 2014 à 1687 en 2015). Pour la récolte 2015, 73 407 ha seront affectés à la production de cognac (74 070 en 2016), 482 ha iront au Pineau des Charentes (640 en 2016), seulement 31 ha au Vin de pays charentais (32 en 2016) et 1109 ha aux «autres débouchés» (1082 en 2016). On retiendra que le cognac, avec 98 % des affectations, est plus hégémonique que jamais. Jeanine Bretagne est ensuite revenue sur la mise en place du cahier des charges et du Plan de contrôle AOC Cognac. Le premier a été validé en avril 2014 par la section ODG Cognac et le décret publié le 7 janvier dernier. La nouvelle version du plan de contrôle a été validée en même temps que le cahier des charges (le 11 décembre 2014) et il a été approuvé par l’INAO le 21 juillet dernier. Un comité de suivi du contrôle interne est mis en place, il sera chargé de recevoir les opérateurs dans le cadre du traitement des manquements graves sur certains points de contrôle.

 


lire la suite dans notre édition du 18 septembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Le chiffre de la semaine
371 440
C'est le nombre de dossiers Pac télédéclarés affiché par le ministère de l'Agriculture au lendemain de la date butoir de déclaration, le 15 juin. 99 % des dossiers ont ainsi été déclarés dans les temps. Les retardataires pourront déclarer jusqu'au 11 juillet, «moyennant une réduction de l'aide, proportionnelle au retard».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui