L'Agriculteur Charentais 02 août 2018 à 11h00 | Par Pascale Dumont

«L’agriculture doit s’adapter très vite»

La FNSEA Nouvelle-Aquitaine a reçu le préfet de région à la ferme Darrigade de Soustons (40). Intempéries, gestion de l’eau, emploi, EGAlim : les responsables syndicaux l’ont interpellé sur de nombreux dossiers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pascal Berteau

«Depuis mon arrivée en Nouvelle-Aquitaine, je suis frappé par les caprices de la météo, a expliqué Didier Lallement. L’agriculture doit s’adapter très vite, faire preuve de pragmatisme et de souplesse». Avant de rentrer dans le vif du sujet, c’est sur ce constat du Préfet de région qu’a débuté la rencontre. «L’agriculture a déjà évolué et elle continuera, a souligné Philippe Moinard, président de la FNSEA Nouvelle-Aquitaine (FNSEA NA), mais aujourd’hui il n’y a pas assez de mesures prises pour qu’elle rentre dans le XXIIe siècle». Pour preuve, les sujets abordés ont été nombreux.

Lire la suite dans notre édition du 03/08/2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).