L'Agriculteur Charentais 01 février 2018 à 01h00 | Par Estelle Bescond

L’UGVC propose un accord interpro

Le syndicat propose de mettre en place un accord interprofesionnel et appelle les viticulteurs à remonter les infos et les problèmatiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’UGVC a tenu sa première réunion publique à Segonzac.
L’UGVC a tenu sa première réunion publique à Segonzac. - © VC

La salle des Aînés de Segonzac était pleine à craquer. Ce lundi 29 janvier, pour la première réunion publique de l’UGVC, les viticulteurs ont répondu au rendez-vous. À l’ordre du jour : le business plan, un outil prospectif de la filière sur 15 ans actualisé tous les trois ans, le rendement de cognac et diverses questions d’actualité. Au regard des chiffres de 2017, par rapport aux prévisions, la production a été plus faible alors que les expéditions ont été plus importantes. «L’écart se creuse mais il n’y a rien d’alarmant pour le moment.

Lire la suite dans notre édition papier du 2 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).