L'Action Agricole Picarde 20 juin 2018 à 16h00 | Par Réussir

La chute des cours du sucre fait tanguer les sucriers

Une chute des prix mondiaux du sucre de près de 50 % sur un an du fait d'une hausse de la production mondiale. Pour leur première année de fin des quotas, les groupes sucriers français et européens tombent au plus mal.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Concernant les prix de la betterave, les planteurs de Saint Louis Sucre ne connaissent toujours pas le prix de la récolte 2017. Tereos a annoncé un prix minimum de 25 EUR/t et Cristal Union a annoncé la suppression du prix minimum dès la campagne 2018.
Concernant les prix de la betterave, les planteurs de Saint Louis Sucre ne connaissent toujours pas le prix de la récolte 2017. Tereos a annoncé un prix minimum de 25 EUR/t et Cristal Union a annoncé la suppression du prix minimum dès la campagne 2018. - © A. P.

«Saint Louis Sucre ne paie pas ses planteurs correctement !», «Pas de prix, pas de semis !» : les producteurs de betteraves ont exprimé le 13 juin sur des pancartes leur inquiétude sur le prix de la betterave, lors d'une réunion avec la filiale de l'allemand Südzucker, au Grand-Quevilly (Seine-Maritime). Contrairement à ses concurrents, Saint Louis Sucre n'a pas encore fixé le prix de la récolte 2017. «Nous ne sommes pas prêts à annoncer le prix final 2017»,   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Action Agricole Picarde

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui