L'Auvergne Agricole 07 mars 2018 à 14h00 | Par Fabienne Antheaume

La Fédération nationale laitière défend un cap pour les producteurs

Invité de l’assemblée générale de la FDPL, André Bonnard, secrétaire général FNPL, a expliqué la stratégie et les avancées obtenues en matière de construction du prix du lait au producteur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
À la suite de l’Assemblée Générale, les participants ont échangé avec les associés du Gaec Mélodie sur son choix de créer un atelier de fabrication fermière de Fourme d’Ambert.
À la suite de l’Assemblée Générale, les participants ont échangé avec les associés du Gaec Mélodie sur son choix de créer un atelier de fabrication fermière de Fourme d’Ambert. - © FDPL

Les discussions ont mis en évidence la complexité des rapports entre les acteurs de la filière dont les intérêts divergent dès qu’il est question de répartir la marge. « Pour tirer leur épingle du jeu, les producteurs doivent connaitre leur filière : son organisation, ses marchés, ses acteurs et leur stratégie.» résume le président de la FDPL. « Ce principe est valable dès l’échelon local. » Si l’essentiel des débats a porté sur le cadre national en cours   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Auvergne Agricole

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
32,4 ME Mt
En 2017, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,4 ME (Région, État, Europe, Agence de l’eau…). Ce plan, harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, déploie désormais un «panier» de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d'’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui