La Vie Charentaise 11 janvier 2018 à 08h00 | Par M.L.L.

La ferme de la Majeunie garde la "foie"

La nouvelle alerte à la grippe aviaire dans les Landes en décembre 2017 a réveillé les craintes des éleveurs de palmipèdes. A Roussines, Fabienne Baudet, éleveuse de canards prêts à gaver, prend ses précautions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Fabienne Baudet, éleveuse de canards prêts à gaver à  Roussines, aimerait développer son activité de gavage artisanal.
Fabienne Baudet, éleveuse de canards prêts à gaver à Roussines, aimerait développer son activité de gavage artisanal. - © M.L.L.

La suspicion de grippe aviaire puis l'abattage à titre préventif de plus de 1 000 canards dans une ferme des Landes, en décembre dernier, a rouvert la plaie à peine cicatrisée des éleveurs de volailles français, après l'épidémie qui avait ravagé les exploitations du Sud-Ouest en 2016. Après cette grave crise, l'état a décidé la mise en place de nouvelles mesures de biosécurité.

Des restrictions pesantes

La ferme de la Majeunie, à Roussines, est la seule exploitation de   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Vie Charentaise

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
2 600
Ils seront 2 600 animaux à être présentés au Salon international de l’agriculture dans le cadre du Concours général agricole, et ce dans 345 races et 8 espèces : asins, bovins, canins, caprins, équins, ovins, porcins et, pour la première fois, félins. Et 1 300 éleveurs participent à ce concours.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui