L'Agriculteur Charentais 03 juillet 2014 à 11h37 | Par CP

La filière laitière connaît de belles perspectives

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Une fois par an les partenaires des producteurs de lait se réunissent aux Ruralies. En partageant leur regard sur la filière et son dynamisme, techniciens, banquier, formateurs, transformateurs s’informent pour mieux accompagner les éleveurs. Chaque année, le réseau d’élevages animé par les Chambres d’agriculture organise une réunion d’information et d’échanges. La filière laitière, ses forces et ses faiblesses sont au cœur des réflexions menées tout au long de l’après-midi par les partenaires des producteurs de lait de Poitou-Charentes. Mercredi 25 juin, organismes techniques, centres de gestion, laiteries, administration, banques, fabricants d’aliments étaient réunis dans les locaux de la Chambre d’agriculture aux Ruralies. Pendant quelques heures, tous partagent le point de vue des experts de l’institut de l’élevage et de la chambre régionale Agriculture sur le contexte économique. A l’aune de ces informations, et en fonction du ressenti de chacun, la réflexion s’engage. Informé des projets de l’ensemble des maillons de la filière chaque partenaire des producteurs de lait est armé pour conseiller au plus juste les chefs d’entreprise.

Lire la suite dans notre édition du 4 juillet

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
+ 19 %
Une troisième année de hausse des surfaces se profile pour le sorgho en 2018-19 dans l’Hexagone, indique Semences de Provence (Arterris). Quelque 60 000 ha (+8 % par rapport à la moyenne quinquennale) ont été cultivés en 2018. Des régions moins traditionnelles portent la dynamique : Nouvelle-Aquitaine à 14 976 ha (+19 % sur 5 ans), Centre-Val de Loire à 9 700 ha (+46 %), Pays de la Loire à 3 555 ha (+49 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui