L'Agriculteur Charentais 30 janvier 2014 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

La Pallice - L’objectif des 10 millions de tonnes à portée de quais

Boosté par l’hinterland céréalier, le port rochelais multiplie les records et ne cesse de parler d’extension ou d’expansion.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

C’est un nouveau record que vient de battre le Port Atlantique : 9,7 millions de tonnes. 16 % de plus que l’année 2012. Un succès dont se félicite l’ensemble des acteurs de ce port de la façade atlantique au moment où Xavier Beulin vient d’être réélu à la présidence du Port Atlantique. Surtout dans un contexte difficile, comme le dit Michel Puyrazat, le président du directoire du port. C’est grâce à l’activité d’exportation céréalière que le port bat ce nouveau record. Il est vrai que les tonnages de la récolte 2012 étaient très en hausse et ont boosté les exportations à destination de la Méditerranée. Un million de tonnes de plus d’une année sur l’autre qui ont obligé les entreprises de manutention céréalière dont la SICA Atlantique d’adapter les outils à cette hausse. Selon Michel Puyrazat, «le port fonde beaucoup d’espoirs sur de nouveaux trafics, notamment sur le chargement et le déchargement des clinkers.» Il ajoute que «le record de l’année 2013 nous met en phase avec l’objectif des 10 Mt en 2015.»

Améliorer l’efficacité du port
Le «jamais connu» devient donc le quotidien de ce port atlantique, «fruit des investissements publics et privés.» 20 M€. Les autres filières majeures du port sont également à la hausse : + 8 % pour les produits pétroliers et + 10 % pour les produits forestiers. La progression des produits pétroliers est continuelle depuis 2012. Certes le port, en eaux profondes, permet l’arrivée, de plus en plus nombreuse, de très gros navires. Enfin, dernier chiffre, celui du transport des marchandises jusqu’au port : 13 % se font par le train. Le port est donc en développement comme l’indique Philippe Joussemet, président de l’Union maritime de La Rochelle. Elle regroupe tous ceux qui travaillent de près ou de loin avec ou sur le port. «Nous n’avons aucune excuse : nous l’avons fait exprès !» lance Philippe Joussemet, «cette progression est cohérente par rapport au projet stratégique, 2009-2014, de notre port."

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
3 656 élèves
Les 30 maisons familiales et rurales du Poitou-Charentes ont accueilli en 2015 pas moins de 3656 élèves en formation initiale scolaire du ministère de l’Agriculture (soit 47,5 % des effectifs de l’enseignement agricole de la région). Un effectif qui est en légère diminution: 55 élèves de moins. Une chute qui se matérialise pour au moins 4 associations par une perte de plusieurs dizaines d’élèves. Le contexte économique des territoires concernés peut être une des causes. En revanche , les chiffres concernant la formation continue progressent, avec 2532 stagiaires formés en 2015 sur 27 MFR.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui