L'Union Agricole 20 septembre 2018 à 12h00 | Par Marc Nicolle et Laurence Geffroy

La rentabilité de l’éthanol pose question.

Une importante usine britannique de production d’éthanol à partir de blé risque de fermer ses portes à la fin du mois, faute de marges suffisantes. Ne peuvent subsister dans ce contexte que les usines qui produisent aussi du sucre, de l’amidon ou des produits à haute valeur ajoutée pour la nutrition humaine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Téréos Lillebonne
Téréos Lillebonne - © Annick Conté

Depuis des mois, les industriels de l’éthanol alertent sur la baisse des cotations internationales de leur  produit, en raison des déséquilibres  entre l’offre et la demande dans l’UE et dans le monde. L’éthanol européen fob Rotterdam a chuté de 600 euros le mètre cube au premier trimestre 2017 à 464 euros en janvier-février 2018. Cette situation érode les marges des usines.
Celles qui sont uniquement dédiées au bioéthanol voient leurs marges grignotées à l’aval par la faiblesse des   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union Agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui