L'Agriculteur Charentais 17 septembre 2015 à 08h00 | Par Alexandre Merlingeas

La viticulture est dans les starting-blocks à l'approche des vendanges

La traditionnelle réunion de l’UGVC a permis de faire le point sur l’état sanitaire du vignoble, les maladies du bois, et de prodiguer quelques conseils.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Stéphane Roy, président de l’UGVC, Gérald Ferrari, Joseph Stoll et Vincent Dumot, de la station viticole du BNIC, et Bernard Laurichesse.
Stéphane Roy, président de l’UGVC, Gérald Ferrari, Joseph Stoll et Vincent Dumot, de la station viticole du BNIC, et Bernard Laurichesse. - © Vie Charentaise

La réunion des vendanges de l’UGVC est devenue un rendez-vous incontournable de la profession. La salle du Castel à Châteaubernard avait fait le plein le 15 septembre avec près de 450 personnes qui sont venues écouter les différentes interventions portant sur trois thèmes majeurs : les conseils et les données techniques, les modalités de réglementation 2015/2016 et le développement durable.Vincent Dumot, de la station viticole du BNIC, a apporté quelques précisions sur la récolte à venir. “La date du 20 septembre pour le début des vendanges se confirme à peu près, a-t-il dit. Ce n’est pas un conseil à suivre au pied de la lettre. Il faut faire au cas par cas en fonction de l’état sanitaire, de la maturité et de la durée des vendanges”. Avec un poids de grappes important (395 g), on prévoit un rendement de 120 hl. “Peut-être un peu plus en fonction de ce qui va se passer dans les semaines à venir”, a dit Vincent Dumot qui annonce une hétérogénéité inférieure à la moyenne. Le prélèvement 6 réalisé par la station le 14 septembre laisse apparaître un phénomène de dilution lié aux fortes pluies accumulées. Le TAV augmente un peu (8,5 %), l’acidité totale baisse à 8 et le pH progresse plus que la moyenne à ce stade.

 

 


lire la suite dans notre édition du 18 septembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
3 656 élèves
Les 30 maisons familiales et rurales du Poitou-Charentes ont accueilli en 2015 pas moins de 3656 élèves en formation initiale scolaire du ministère de l’Agriculture (soit 47,5 % des effectifs de l’enseignement agricole de la région). Un effectif qui est en légère diminution: 55 élèves de moins. Une chute qui se matérialise pour au moins 4 associations par une perte de plusieurs dizaines d’élèves. Le contexte économique des territoires concernés peut être une des causes. En revanche , les chiffres concernant la formation continue progressent, avec 2532 stagiaires formés en 2015 sur 27 MFR.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui