L'Agriculteur Charentais 28 août 2014 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

La voie choisie de la Chambre pour être «bonne» conseillère ?

Conseil en agriculture : Comment se positionnent les Chambres d’agriculture et principalement celle de Charente-Maritime face à la demande et l’offre aux agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Didier Gauchet
Didier Gauchet - © AC17

«C’est un sujet que j’affectionne» assure d’emblée Didier Gauchet, le directeur de la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime, tout juste débarqué de son voyage de consultant et d’expert auprès du ministère de l’agriculture du Kosovo, où il est allé «parler» d’organisation du conseil et de développement agricole. «D’autant qu’on semble, ici en France, vouloir détruire notre appareil, notre modèle français.» Un laminage de l’outil consulaire qu’il digère mal. Et pour cause. Historiquement, les Chambres d’agriculture ont contribué au développement agricole, «avec d’autres.» Que le monde agricole soit changeant, comme le «découvre» le rapport Hervieu, n’est pas un scoop, selon lui. Plus difficiles à ses yeux sont les prévisions : «nous sommes dans un milieu où nous devons nous assurer, faire des paris, aller vers des marchés à terme. Face à cela, la façon de manager est donc différente. Les hommes doivent donc changer et par-là même le conseil.» Les Chambres se sont «adaptées» à ces nouvelles données : «après la vulgarisation, jusqu’aux années 80, est venu le temps de l’individualisation des conseils.» Chaque exploitation est différente. «Le portage des messages techniques est toujours du ressort des mêmes : techniciens des chambres, des coopératives ou du négoce des instituts. Cela n’a pas changé. C’est la réponse à la réglementation -moteur du changement-, à l’attente des consommateurs qui devient individualisée par exploitation.» Il cite alors en exemple la prestation «Mes Parcelles», pile dans ce schéma de conseil auprès des agriculteurs : «l’appui maladroitement qualifié d’administratif n’est pas une simple aide à la bureaucratie, mais un vrai conseil en stratégie de l’entreprise agricole. C’est là-dessus que les agriculteurs peuvent être mis en difficulté, en danger. Pas sur la technique !»

Lire l'analyse de Didier Gauchet dans notre édition du 29 août

Le rapport en question

Confié à Bertrand Hervieu le soin de déterminer ce que pourraient être la politique de développement agricole et les «moyens» de l’optimiser, c’était vouloir «réorienter» le dispositif, dont les Chambres sont un des maillons. «L’efficience en matière d’amélioration du niveau de compétence des agriculteurs dont un grand nombre des bénéficiaires de la politique de développement et l’efficience des initiatives pilotes en faveur de la prise en compte de l’environnement constituent un atout pour la puissance publique au moment où elle s’engage dans l’orientation ambitieuse de la double performance.» Trois scénarii théoriques closent le rapport : inflexion de la politique, régionalisation du développement agricole, libéralisation du conseil et du financement de la concurrence. La recommandation 4 est claire : affirmer la gouvernance et renforcer le pilotage national par l’État et le pilotage régional par la Région. A lire sur le site du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

8 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
Entre 35 et 37,26 Mt
Les cabinets ODA et Agritel ont chiffré le 6 juillet la récolte de blé à respectivement 35 Mt et 37,26 Mt cette année en France, touchée par les intempéries au printemps. Si une baisse de volume est annoncée, la prudence reste de mise sur le plan qualitatif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui