L'Agriculteur Charentais 25 septembre 2014 à 08h00 | Par Y.C.

Lait : Des prix élevés en attendant une année 2015 incertaine

Le prix du lait payé aux producteurs français atteint des sommets, alors que les marchés internationaux chutent.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Tout semble aller pour le mieux pour la filière laitière française, qui ne ressent pas encore l'onde de choc baissier qui frappe les cours mondiaux des produits laitiers. En juillet 2014, la collecte de lait de vache progresse de 6,6 % en France par rapport à juillet 2013, tirée par un prix en hausse (381 €/1 000 litres contre 369 € un mois plus tôt et 4 % de plus qu'en juillet 2013) et de bonnes conditions météorologiques. Cette tendance à la hausse de la collecte devrait se poursuivre en août, estime FranceAgriMer dans une note de conjoncture du 18 septembre.
La production augmente surtout dans les régions de l’Ouest et du Nord (entre +8 à 11 % par rapport à juillet 2013), mais régresse dans le Sud-Ouest et PACA. En cumul depuis le début de la campagne 2014/2015, la collecte de lait est 7 % supérieure à la campagne précédente, mais reste en deçà du quota.

Inquiétudes pour 2015
Mais le ciel pourrait s'assombrir pour la filière laitière française, puisque les cours des produits laitiers sur le marché mondial sont nettement en baisse. En cause, une forte augmentation de la production dans les régions exportatrices, principalement en Europe, un fléchissement de la demande asiatique, le tout mis en exergue par l'embargo russe sur les produits agroalimentaires européens, qui touche les fromages.

Lire la suite dans l'édition du 26 septembre 2014

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

27-09-2018 | L'Agriculteur Charentais

Céréales

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10,6 %
A la fin juillet 2018, le cumul sur douze mois du nombre de défaillances d’entreprises (tous secteurs d’activité confondus) s’est élevé à 53 000, soit une baisse de 4,7 % sur un an, indique la Banque de France dans un communiqué un 11 octobre. «Les secteurs de l’agriculture, des activités immobilières et de l’industrie enregistrent les plus forts reculs du nombre de défaillances cumulées sur douze mois (respectivement - 10,6 %, - 6,8 % et - 6,6  %).» Les défaillances diminuent aussi dans la construction (- 6,4 %) mais elles augmentent dans les transports et l’entreposage (+ 8,7 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui