L'Agriculteur Charentais 03 avril 2014 à 09h42 | Par CP

Lait - Les stratégies doivent être en phase avec le marché

La sortie quotas bouscule le monde laitier.Le GIE Elevages organisait une journée d’information, le 26 mars.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La région Poitou-Charentes a des atouts pour rester parmi les régions laitières de France.
La région Poitou-Charentes a des atouts pour rester parmi les régions laitières de France. - © E.Bignon

En dix ans le monde laitier s’est transformé. La sortie des quotas, processus qui arrivera à son terme en avril 2015, bouscule, depuis lors, la production laitière. L’artificielle stabilité des prix qui depuis 1983 a formaté les comportements, appartient au passé. Producteurs, représentants des outils économiques, étudiants présents mercredi 26 mars à la journée de réflexion organisée par le GIE Elevage à Celles-Sur-Belle, se sont vus confirmer la tendance qui depuis 2009 perturbe dans les élevages les budgets de trésorerie. «La volatilité fait partie du monde laitier», confirmait Benoît Rubin de l’institut de l’Elevage. Alors que de belles opportunités de marchés s’ouvrent à l’export et notamment dans les pays asiatiques, «Nous sommes convaincus que le prix du litre de lait globalement à la hausse, connaîtra des oscillations importantes dans les années à venir», jugeait Benoît Rouyer, du CNIEL.  Les écarts de compétitivité entre la France et l’Océanie tendent à se resserrer, présentait ce dernier. «Les laiteries sont en capacité aujourd’hui de s’imposer dans les pays émergents qui tous sont déficitaires en produits laitiers. Les règles environnementales et sanitaires vécues comme de lourdes contraintes par les éleveurs Français sont des atouts indéniables pour s’imposer sur l’activité grand export. Tout le monde a entendu parler des scandales sanitaires en Chine», argumentait l’expert.

Lire la suite dans notre édition du 4 avril

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui