L'Agriculteur Charentais 21 mai 2015 à 08h00 | Par CR

Lapins : Les indicateurs de consommation de tous les produits carnés baissent

Insémination, prix, consommation… les indicateurs poursuivent leur baisse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Vendée Agricole

La performance des élevages ne cesse de progresser. Une note positive dans cette filière cunicole bousculée. La maîtrise technique permet aux éleveurs de compenser des cours austères et un marché national atone.Effectivement, dans la filière cunicole les notes de conjoncture se suivent et se ressemblent. À l’exception des chiffres traduisant le solde commercial de l’année 2014 (18 M€ pour 3 884 TEC, soit une progression de 5,2 % en valeur et 19,6 % en volume) le repli est la tendance générale. Appréciée avec satisfaction lorsqu’elle traduit la situation des stocks (-30,5 % en janvier 2015 par rapport à janvier 2014) la baisse des chiffres dans les autres domaines est constatée avec regret. Effectivement et selon les données du Clipp, les inséminations de lapines (1,04 million) sur les 12 semaines premières semaines de 2015 reculent de 3,2 % par rapport à la même période de 2014 ; les fabrications d’aliments baissent de 5,9 % en janvier 2015 par rapport à janvier 2014 ; et l’activité d’abattage est en repli de 0,7 %. La cotation du lapin en vif en février 2015 progresse de 2,8 % par rapport à janvier 2015.

Lire la suite du dossier complet dans notre édition du 22 mai : Comment influencer le rendement ? Améliorer la performance pour avoir un meilleur revenu ; le lapin est toujours une diversification

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
1 832
C’est le nombre d’amendements dans le cadre du projet de loi EGALim (états généraux de l’alimentation). En effet, 2094 amendements ont été déposés par les députés, dont 262 ont été jugés irrecevables. 1832 amendements restaient à examiner d’ici le 20 avril.