Le Paysan Tarnais 01 février 2018 à 01h00 | Par S. Camazon (CA81)

Le bio pour reprendre en main son métier d'éleveur bovins lait

Installé en 1983 à Labastide-Dénat, Pascal Caillol est rejoint par sa femme Chantal en 2006. Confrontés à des difficultés économiques et sanitaires, ils se remettent profondément en cause et prennent en 2015 un virage à 180° !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © CA81

M. et Mme Caillol, vous élevez aujourd'hui 40 vaches laitières sur 50 ha, en agriculture biologique. Pourquoi et comment êtes-vous venus à l'AB ?

Pascal Caillol : "Nous avons choisi la bio pour plusieurs raisons et en priorité pour notre santé et pour celle des consommateurs. Stopper l'utilisation des produits chimiques a été un grand soulagement. Nous souhaitions également mieux   [...]

 

» Lire la suite sur le site Le Paysan Tarnais

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
15
Quinze des 29 projets agricoles déposés par les zadistes de Notre-Dame-des-Landes ont d’ores et déjà été jugés «éligibles» à la signature de conventions d’occupation précaire (COP), a annoncé le 14 mai le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert. Pour les autres projets, «nous avons encore besoin de temps pour continuer à les examiner», soit en raison de dossiers incomplets, soit du fait de conflits d’usage avec d’autres exploitations agricoles, a ajouté le ministre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui