L'Agriculteur Charentais 16 juillet 2015 à 08h00 | Par Leatitia Bobin

Le cadre national du Feader est adopté

Le cadre national français concernant le développement rural 2014-2020 a été adopté le 30 juin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © J. Chabanne

La Commission européenne a confirmé, le 30 juin, l’adoption officielle du cadre national français pour le développement rural 2014-2020, condition préalable à l’approbation des 21 programmes régionaux pour le territoire métropolitain. Cinq priorités sont au programme: installation des jeunes agriculteurs, mesures agroenvironnementales et climatiques, gestion des sites Natura 2000, production biologique et soutien aux zones soumises à des contraintes naturelles. Le financement prévu par l’UE sur la période est de 11,4 milliards d’euros. La partie installation est composée d’une partie nationale et d’une partie régionale, laquelle  a été validée en commission permanente le 24 avril dernier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10,6 %
A la fin juillet 2018, le cumul sur douze mois du nombre de défaillances d’entreprises (tous secteurs d’activité confondus) s’est élevé à 53 000, soit une baisse de 4,7 % sur un an, indique la Banque de France dans un communiqué un 11 octobre. «Les secteurs de l’agriculture, des activités immobilières et de l’industrie enregistrent les plus forts reculs du nombre de défaillances cumulées sur douze mois (respectivement - 10,6 %, - 6,8 % et - 6,6  %).» Les défaillances diminuent aussi dans la construction (- 6,4 %) mais elles augmentent dans les transports et l’entreposage (+ 8,7 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui