L'Agriculteur Charentais 23 juillet 2015 à 08h00 | Par LAURENCE GUILEMIN

Le monde de l’élevage est en crise, il y a urgence !

Les agriculteurs, tous solidaires, ont manifesté en masse, mercredi et jeudi, au pont d’Oléron. Ils veulent des prix et non pas des aides.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © J.B.

La colère montait, montait depuis plusieurs semaines. Les agriculteurs sont passés à l’action. Mardi soir, FNSEA 17 et JA17 se sont retrouvés à Saintes pour décider de l’action à mener. Le choix a été fait de bloquer le pont de l’Ile d’Oléron. “L’objectif est de bloquer cet accès jusqu’à des annonces concrètes et significatives sur les hausses de prix des produits agricoles. Il en va de la survie de nos éleveurs charentais-maritime.” expliquent François Avrard, président de la Fnsea 17 et Jean Philippe Chollet, président JA 17. Un bloquage mais pas total puisque les manifestants ont organisé un barrage filtrant des voitures. A 3 h, mercredi matin, 70 agriculteurs et 25 tracteurs bloquaient l’entrée du pont.


Lire la suite dans l'édition du 24 juillet 2015

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.