La Vie Charentaise 10 septembre 2018 à 09h00 | Par AV.

« Le négoce a besoin d’une viticulture forte »

Christophe Véral, président de l’UGVC, prépare la réunion des vendanges le 12 septembre, avec deux mots d’ordre : sécuriser les stocks d’eaux-de-vie et rester vigilant sur la qualité du vin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le président de l’UGVCsouhaite une augmentation des surfaces de vigne.
Le président de l’UGVCsouhaite une augmentation des surfaces de vigne. - © A.V.

La réunion des vendanges est prévue le 12 septembre. Peut-on déjà en dire quelques mots ?

Christophe Véral : La ligne de conduite, c’est d’abord de dire « attention à la qualité des vins ». Nous avons vraiment une année atypique. Nous ne devons pas trop nous attendre pour courir après les hectolitres d’alcool pur ! La récolte s’annonce très compliquée pour certains viticulteurs. Il faudra faire très attention à l’acidité car je rappelle que nous ne   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Vie Charentaise

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
32,4 ME Mt
En 2017, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,4 ME (Région, État, Europe, Agence de l’eau…). Ce plan, harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, déploie désormais un «panier» de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d'’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui