L'Agriculteur Charentais 13 septembre 2018 à 11h00 | Par AC

Le nouveau ministre de l'Écologie précise sa feuille de route sur le glyphosate

Dans un entretien accordé au quotidien Le Monde, le 10 septembre, le ministre de l'Écologie François de Rugy précise sa position sur la sortie du glyphosate : «La formule retenue de la sortie négociée en trois ans me convient, elle se traduit de manière très concrète : le renouvellement des autorisations de mise sur le marché (AMM, NDLR) de produits contenant du glyphosate sera accordé pour une durée n'excédant pas trois ans», annonce le ministre. Il rappelait plus tôt durant l'entretien l'impératif d'aider «les agriculteurs à le faire, car nous ne devons pas les mettre dans l'impasse». Par ailleurs, il justifie, comme suit, la position du gouvernement sur le glyphosate : «des études prouvent les effets durables sur la santé, la pollution durable des sols, donc on va en sortir». Le nouveau ministre a par ailleurs rappeler son inclinaison pour la dialogue : «Je préfère que les lobbys agissent à visage découvert. On peut tenir compte de leurs contraintes, mais sans dévier de l'objectif de changement».

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
32,4 ME Mt
En 2017, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,4 ME (Région, État, Europe, Agence de l’eau…). Ce plan, harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, déploie désormais un «panier» de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d'’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui