L'Agriculteur Charentais 24 décembre 2015 à 08h00 | Par Alexandre Merlingeas

Le Premier ministre s’imprègne du succès du cognac

Manuel Valls est venu en Charente, le 18 décembre. Au programme : Hennessy, les Chais Magelis, la médiathèque l’Alpha et le Pôle Image.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Manuel Valls a dégusté chez Hennessy une eau-de-vie de 1962, son année de naissance.
Manuel Valls a dégusté chez Hennessy une eau-de-vie de 1962, son année de naissance. - © A.M.

Manuel Valls est un homme pressé, paraît-il. En tout cas quand il se déplace, chaque minute semble comptée et on peut le comprendre avec un agenda qui doit être bien rempli.
Dès son arrivée vers 13 h 45 le vendredi 18 décembre à Cognac, il est allé au chai du fondateur d’Hennessy, près des quais, où Bernard Peillon, le PDG, lui a fait une visite des lieux accompagnée d’un historique synthétique de la première maison de cognac qui écoule plus de cinq millions de caisses dans le monde.

Lire la suite dans l'édition du 25 décembre 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.