L'Agriculteur Charentais 01 mars 2018 à 15h00 | Par Bernard Aumailley

Le voyageur devenu paysan

Didier Gauchet, directeur de la Chambre d'agriculture, voyagera. Promis, l'agenda est déjà plein pour ses premiers mois de retraite.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Didier Gauchet
Didier Gauchet - © AC

Il y a de l'amusement à écouter Didier Gauchet, bientôt en retraite de son poste de directeur de la Chambre d'agriculture de Charente-Maritime, à dresser son parcours, sa «carrière». Même si le mot l'irrite. Ce parisien, tout frais diplômé de l'Agro, dans la fin des années 70, part au Sénégal «traire les vaches et expliquer comment les nourrir» du côté de Saint Louis. Trois ans plus tard, il y a acquis «son âme noire», son africanité dont il ne départira pas dans les autres postes : un passage chez Vilmorin grandes cultures dans les froidures de l'Est, puis le voilà ingénieur lait en Deux Sèvres pour parler aux éleveurs de contrôle laitier et de performances, puis ingénieur viande pour causer développement agricole, et ensuite directeur de l'EDE en Charente-Maritime, du Suad (le développement agricole), directeur adjoint, puis directeur.

Lire la suite de ce portrait dans notre édition papier du 2 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
6 428
Selon l’estimation de l’Observatoire régional de l’agriculture biologique (Orab), pour 2018, les chiffres laissent présager une croissance du nombre d’exploitation bio en Nouvelle-Aquitaine. D’ici la fin de l’année entre 1 100 et 1 200 nouveaux engagements (936 au 1er octobre) devraient être comptabilisés. Ce qui ferait un total de 6 428 exploitations bio.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui