L'Agriculteur Charentais 09 août 2018 à 09h00 | Par AC

Les élections, c’est pour janvier 2019

Tous les six ans, les élus de la Chambre d'agriculture sont renouvelés. Le vote cette année se fera par internet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Les élections pour élire les représentants à la Chambre d’Agriculture se tiendront en 2019. Les candidatures seront officiellement connues début janvier 2019. Dotée par le législateur du statut d’établissement public, la Chambre d’Agriculture tient sa légitimité et sa crédibilité dans l’élection de ses membres au suffrage universel tous les six ans, à travers dix collèges électoraux. Un ou deux administrateurs du centre régional de la propriété forestière sont membres de droit de la Chambre d’Agriculture.
Cette légitimité, issue des urnes, fonde l’action de la Chambre d’Agriculture et assoit son rôle de représentation auprès des pouvoirs publics sur toutes les questions relatives à l’agriculture (dont la viticulture), et son action d’accompagnement et de conseil auprès des agriculteurs et des collectivités.

Découvrez le fonctionnement des prochaines élections dans notre édition papier du 10/08/2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).