L'Agriculteur Charentais 15 mai 2015 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Les éleveurs picto-charentais rassurés

Les éleveurs sont sortis satisfaits d'une rencontre avec la Région.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Une fois n’est pas coutume, les éleveurs de Poitou-Charentes sont sortis satisfaits de leur récente rencontre avec la Région Poitou-Charentes. Présent lors de l’AG de la FNSEA Poitou-Charentes, ce mardi, à l’Agropole de Mignaloux-Beauvoir, le président du GIE Elevage Christophe Limoges n’a pas manqué l’occasion de dire que la nouvelle Pac ne favorise pas, loin s’en faut, les filières d’Elevage, en dépit de toutes les annonces sur le sujet. 
Aider 1 000 élevages d’ici 5 ansIl se félicite par contre de l’issue de réunions récentes sur le sujet du PCAE ( Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations) et de l’ICHN (Indemnité Compensatrice de Handicap Naturel). «Le nombre de dossiers déposés dans le cadre du PCAE avait explosé et nous nous étions réunis en début d’année avec le Conseil régional pour anticiper cette augmentation et demander que l’enveloppe allouée en région à ce programme soit augmentée. La première proposition du Conseil régional était que le montant des investissements subventionnables soit limité à 200 000 Euros, que l’agriculteur soit en forme individuelle ou sociétaire. Du côté du GIE Elevage, nous demandions 150 000 Euros par exploitation mais au titre de la transparence des GAEC 300 000 Euros dans le cas de deux associés. Après un débat constructif et positif (et en présence de la Draaf) et des échanges fructueux, c’est notre proposition qui a été retenue. L’objectif est d’aider environ 1000 élevages dans les 5 ans à venir.


Suite dans l'édition du 15 mai 2015

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).