L'Agriculteur Charentais 17 juillet 2014 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Les jeunes agriculteurs fêtent la terre le 9 août

Tout sera prêt, le samedi 9 août, pour la fête de la Terre, qui se déroulera à Saintes, au lycée Desclaude. Une opportunité pour communiquer.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une septième édition de la fête de la terre qui se déroulera pour la première fois à Saintes.
Une septième édition de la fête de la terre qui se déroulera pour la première fois à Saintes. - © agriculteur charentais

La dynamique est là. Tout comme le sourire lié à cette envie de communiquer. Communiquer pour annoncer leur fête de la Terre et communiquer aussi auprès du grand public sur leur métier. Les Jeunes agriculteurs du département et plus particulièrement, ceux du canton de Saintes sont à pied d’oeuvre depuis plusieurs mois déjà. Ici un coup de fil, là un rendez-vous.  «Tout sera prêt pour le dimanche 9 août, au lycée Desclaude, à Saintes. C’est la première fois que cet évènement s’organise sur notre canton» avance Matthieu Tercinier, président du comité d’organisation et agriculteur à Chermignac. Cette septième édition a certes un socle commun avec les précédentes, mais des nouveautés seront au programme. «Nous organiserons un marché fermier. Le public pourra se restaurer sur place avec les produits achetés. Certains producteurs fermiers proposeront des assiettes à déguster sur place. Nous avons donné la priorité à des jeunes installés. Nous souhaitons valoriser le travail des jeunes agriculteurs» Une façon de dialoguer avec les visiteurs, sur la vente directe, la diversification, la sécurité du revenu.
Parmi les nombreuses activités proposées, le public pourra assister à une démonstration des diverses opérations réalisées pour la production de céréales (du travail du sol à la récolte). Pour Mathieu Vechambre, vice-président en charge des animations, «là, il s’agit d’expliquer chaque étape de notre travail et montrer aussi que l’on utilise du matériel performant et moderne.»

 

lire la suite dans nos pages "la grande vadrouille" dans notre édition du 18 juillet

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui