20 novembre 2015 à 08h00 | Par EH

Les papilles à l’épreuve des saveurs

Comme tous les 4 ans, c’est dans la Vienne que se déroulait cette année le Concours régional des Saveurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Organisé par l’Irqua, ce concours existe depuis 27 ans et gagne chaque année en notoriété. Ce sont ainsi pas moins de 766 produits qui ont concouru, pour au final près de 200 primés. À noter que c’est le second concours de France, en nombre de catégories ouvertes: vins, fromages de chèvre fermiers, boulangerie, pâtisserie, chocolats, huîtres, beurres- crèmes - fromages, charcuterie, conserverie - confits - plats cuisinés, miels, escargots, confitures, Pineau et Cognac. Des produits, qui, lorsqu’ils sont primés, peuvent d’ailleurs accéder de façon privilégiée au Concours général agricole qui se tient chaque année lors du salon internation d’agriculture, à Paris. En juin, c’est à Béruges que s’était déroulée la première étape du concours, avec les dégustations de vins issus des 4 vigobles du Poitou-Charentes (vins de Pays Charentais IGP, Vins du Haut Poitou AOC, vins de Saumur AOc et vins d’Anjou AOC), ainsi que les fromages de chèvre fermiers. Il y a quelques jours, pas moins de 300 jurés se sont retrouvés dès 9 h 30 au Futuroscope pour les 12 autres familles. Pas moins de 3 heures auront été nécessaires à ces consommateurs avertis, pour départager les produits. À noter que 29 élèves de l’école de Jardres et 24 jeunes de la maison de la formation de Poitiers ont également pris part aux dégustations.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui