L'Agriculteur Charentais 25 septembre 2014 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Les petites retraites revalorisées

Le premier ministre, Manuel Valls a annoncé que les petites retraites allaient bénéficier d’une revalorisation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

C’est la seule véritable annonce de Manuel Valls, lors de sa déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale, le 16 septembre. Les petites retraites inférieures à
1 200 euros bénéficieront d’une prime exceptionnelle. Sur TF1, le premier ministre a indiqué qu’elle sera de 40 euros. «Malgré la faible inflation, nous ne faisons pas de l’austérité» s’est justifié Manuel Valls. Le gouvernement avait annoncé le 12 septembre que les pensions inférieures à 1 200 euros par mois qui devaient être augmentées au 1er octobre, ne seraient pas revalorisées en raison de la faible inflation. Ce qui avait provoqué une levée de boucliers, y compris de la Section nationale des anciens exploitants de la FNSEA. Finalement, le Gouvernement a choisi une prime exceptionnelle dont le coût est estimé à 250 millions d’euros et qui sera financée «par des économies», a précisé Manuel Valls. Autre coup de pouce, celui qui est donné au minimum vieillesse. Aujourd’hui à 792 euros, son montant sera porté à 800 euros pour les 560 000 allocataires au 1er octobre. Soit une hausse de 1 %.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Il s’agit de la quantité de blé tendre attendue à l’issue de la moisson 2018, proche de celle de l’an dernier et légèrement supérieure à la moyenne de la période 2013/2017. Le blé dur, en revanche devrait voir sa production baisser de 12,2 %, en raison d’un rendement passant de 55,9 à 51,8 qx et d’une baisse des surfaces cultivées.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui