L'Agriculteur Charentais 04 août 2016 à 08h00 | Par Catherine Longueville

Les Terres de Jim en bord de mer

Les JA 85 sont dans les starkings blocs pour accueillir les Terres de Jim, les 9, 10 et 11 septembre à Landevieille.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jim entouré des partenaires et du comité d’organisation des Terres de Jim, à Landevieille
Jim entouré des partenaires et du comité d’organisation des Terres de Jim, à Landevieille - © VA

Jim Bataille s’est installé près du futur site de la fête (Landevielle) un terrain d’un seul tenant de 120 hectares, chez Johann Nobiron, jeune producteur de lait. Pour les Jeunes Agriculteurs de Vendée, c’était le lancement officiel auprès de la presse et de tous leurs partenaires. Le groupe de jeunes agriculteurs –une quarantaine- qui est depuis plus d’un an aux manettes pour préparer l’événement entend bien relever le challenge : accueillir au moins 100 000 visiteurs, comme à Metz, l’an dernier.
Pour faire connaître l’événement national, les jeunes agriculteurs du comité d’organisation participent depuis le début de l’année à des animations et tournois sportifs avec la mascotte dans les principales villes de Vendée. Aucun public n’est négligé : jeunes, retraités, officiels, responsables agricoles. Leur marathon pour communiquer sur l’événement se poursuit cet été  avec les touristes dans les villes balnéaires et sur les plages. Le long des routes ou près des fermes, on pourra aussi découvrir des structures à partir de bottes de paille pour signaler l’événement. A l’occasion des Terres de Jim, les Jeunes Agriculteurs de Vendée lancent un concours de Land’art. Tous les cantons de Vendée et les départements ligériens, Bretons et de Poitou-Charentes sont invités à participer en envoyant  une photo aux JA de Vendée.

Les saveurs de la terre et de la mer
Les jeunes agriculteurs ont choisi le thème «Escale de saveurs» pour attirer un public de tout horizon. «Nous voulons faire déguster les visiteurs, associer toutes les filières de transformation pour mettre en avant la diversité des productions, l’élevage et aussi les produits de la mer comme les huîtres et les sardines» annonce Damien Hériault, président des Jeunes Agriculteurs de Vendée. 

Concours de labours et concours d’animaux
Cette troisième édition sera soutenue par 1200 bénévoles.
La première journée sera dédiée aux écoles. Plus de mille élèves de la maternelle au CM2  sont déjà inscrits. Un parcours à travers les stands et les animations sera organisé pour permettre aux enfants de découvrir le monde agricole.
Si le  concours national de labour à plat et en planche reste l’animation à l’origine de la fête nationale de l’agriculture des Jeunes Agriculteurs, aujourd’hui de nombreuses animations viennent compléter cette compétition très professionnelle. Dans leur programme d’animations, les jeunes proposent un concours de labours avec des chevaux de trait, des courses de moiss-batt-cross en journée et en soirée, un concert du groupe Epsylon, un concours national de la race parthenaise et un inter-régional de la race normande. 300 animaux sont attendus. Du haut de la grande roue, les visiteurs découvriront la vitrine végétale et l’océan. Un feu d’artifice le samedi soir et les motos freestyle seront également de la partie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
1 832
C’est le nombre d’amendements dans le cadre du projet de loi EGALim (états généraux de l’alimentation). En effet, 2094 amendements ont été déposés par les députés, dont 262 ont été jugés irrecevables. 1832 amendements restaient à examiner d’ici le 20 avril.