L'Agriculteur Charentais 26 février 2015 à 08h00 | Par laurence Guilemin

Limousin La dynamique du syndicat limousin grâce à la mobilisation des éleveurs

Le Seurbli 17 a tenu son assemblée générale, mardi 17 février, à Aigrefeuille. La mobilisation des éleveurs a permis d’organiser moultes concours et manifestations, avec succès.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Visite de la stabulation vaches allaitantes construite en 2011.
Visite de la stabulation vaches allaitantes construite en 2011. - © AC

L’assemblée générale du syndicat limousin, du mardi 17 février, était dynamique, à l’image des nombreuses activités réalisées en 2014. La trentaine de personnes présente dans la salle de la coopérative Terre Atlantique, à Aigrefeuille a eu dans le détail l’ensemble des manifestations : foire grasse, concours interrégional, concours départemental, concours national, vente de reproducteurs, journée génétique...même si l’année fut «difficile» eu égard à la météo et la chute des cours de la viande et des broutards. D’ailleurs, Daniel le Saux, technicien à la Chambre d’agriculture s’est dit «impressionné par le travail réalisé», beaucoup d’éleveurs se mobilisent lors des activités, même lors d’une nouveauté, comme celle à Port Maubert, à Mortagne sur Gironde, pour un concours départemental, le 15 août, où 40 animaux limousins étaient exposés par six éleveurs. Pour continuer sur cette lancée, Francis Nicolle a émis l’idée de participer à une manifestation, une année dans le sud du département et l’année d’après dans le nord «afin de mobiliser tous les éleveurs». «Il faut se greffer avec une autre manifestation pour mobiliser le public. C’est une opportunité pour nous de parler de nos élevages, de nos vies d’éleveurs. L’été, l’idéal, c’est la côte avec ses touristes.» Dans l’assemblée, Eric Berbudeau, président du syndicat charolais et représentant d’Interbev Poitou-Charentes a annoncé que l’opération «Balades et Paysages» revenait cette année dans le département. «C’est l’occasion pour un éleveur d’ouvrir les portes de son exploitation au public et de communiquer sur son savoir-faire» a expliqué l’éleveur d’Echillais. Et il sait de quoi il parle, puisqu’il a été le pionnier, en 2011, en accueillant cette manifestation et à laquelle 300 visiteurs ont participé. «C’est une façon aussi de faire le lien entre la richesse de nos paysages et le rôle de l’agriculture.»

Lire la suite dans notre édition du 27 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Le chiffre de la semaine
1 Mhl
C’est le chiffre des ventes des vins de France. A 9 mois de la campagne 2017/18, toutes couleurs confondues, les volumes de ventes cumulées sont supérieurs à ceux de la campagne antérieure, en Vin De France (SIG) (+ 26 %) et en vins IGP (+ 5 %). Toutefois, les données issues des contrats d’achat continuent de faire apparaître un certain ralentissement des transactions à mettre en relation avec la faiblesse des disponibilités globales.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui