L'Agriculteur Charentais 12 décembre 2013 à 08h00 | Par Agra

Loi d’avenir - L’APCA pointe les insuffisances du projet

Les Chambres d’agriculture considèrent que le projet ne répond pas aux attentes de la profession.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Vers des Etats généraux de l’agriculteur début 2014 ?
Vers des Etats généraux de l’agriculteur début 2014 ? - © AC

A quelques semaines de l’examen du projet de loi d’Avenir de l’Agriculture par le Parlement, l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture (APCA) ne cache pas une certaine déception sur ce texte. Sur les groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE), notamment, qui constituent «le plat de résistance», du projet. Guy Vasseur, le président de l’APCA, craint que l’accent soit trop mis sur l’environnement plutôt que sur l’économie. Alors que la priorité devrait être inverse. «C’est l’économie qui permet de faire de l’écologie», insiste-t-il, sans oublier le votet social qui apparaît complètement absent.

Lire la suite dans notre édition du 13 décembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
444 M€
444 millions d’euros qui avaient été prélevés sur les paiements directs de la PAC, en prévision de la réserve de crise pour 2018, vont être remboursés aux agriculteurs européens, a annoncé la Commission européenne fin novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui