L'Agriculteur Charentais 10 octobre 2013 à 10h45 | Par l'Agriculteur Charentais

MACHINISME - La VGP, bilan de santé des engins de levage

Petite question piège : êtes-vous à jour de votre VGP ou vérification générale périodique des outils de levage ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Nicolas Figeac à l’oeuvre.
Nicolas Figeac à l’oeuvre. - © VC

VGP ? ça vous parle ? La vérification générale périodique des matériels de levage est une obligation réglementaire qui incombe depuis 2004 «à tout employeur de main d’oeuvre, ayant sous sa responsabilité un salarié, un apprenti ou un stagiaire». Parfaitement au courant de cette réglementation qu’il énonce, Gilbert Quesne a fait passer l’info au sein de la communauté de communes du Confolentais, «à la fois en tant qu’agriculteur, Cumiste et maire de Hiesse». Résultat : début septembre, plusieurs communes de ce secteur ont envoyé leurs tracteurs, équipés de chargeurs frontaux ou chariots, à la visite de vérification. Une prestation assurée depuis quelques mois par Nicolas Figeac, technicien en machinisme à la fédération des Cuma des Charentes : «Ce service est ouvert à tous les chefs d’entreprise, autant du secteur agricole que du milieu de l’artisanat». Et ne pas croire qu’on y échappe quand on travaille seul sur sa ferme ! En cas de d’accident survenant à un tiers, la responsabilité de l’exploitant peut être engagée… «Sans compter la sécurité propre de l’agriculteur» ajoute Nicolas Figeac.

Lire les détails complémentaires dans notre édition du 11 octobre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
134,60 ME
Au 10 juillet, la consommation des crédits de l’enveloppe 2015/16 du programme français de l’OCM vitivinicole atteint 134,6 ME d’euros, dont : 64,6 M€ pour la restructuration et la reconversion du vignoble ; 43 M€ pour les investissements des entreprises ; 23,4 M€ pour la promotion sur les marchés des pays tiers et 3,6 M€ pour les prestations viniques.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui