L'Agriculteur Charentais 10 septembre 2015 à 08h00 | Par Actuagri

Manifestation à Paris : Les tracteurs, parisiens d’un jour, obligent le Gouvernement à s’engager

Mobilisés tout l’été pour dénoncer la crise sans précédent, les agriculteurs FNSEA et JA se sont réunis, à Paris, le 3 septembre pour une démonstration de force.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © actuagri

Avec une mobilisation supérieure aux attentes - plus de 1700 tracteurs place de la Nation au lieu des 1000 annoncés - les agriculteurs qui se sont rendus au Palais Bourbon et à Matignon sont partis confiants présenter leurs revendications. Pour la FNSEA et Jeunes Agriculteurs mobilisés le 3 septembre, il ne s’agissait pas de demander à nouveau des aides mais d’inciter les pouvoirs publics à prendre les mesures conjoncturelles et structurelles nécessaires pour permettre à l’agriculture française de rester compétitive face à ses voisins européens.

Le Gouvernement renforce le plan de soutien
Emmenés par Xavier Beulin, président de la FNSEA et Thomas Diemer, président de JA, une délégation d’agriculteurs a été reçue vers 12h à Matignon où ils ont discuté pendant près de deux heures avec le Premier ministre Manuel Valls, en présence de Stéphane Le Foll. «Je veux dire au monde paysan que la France ne lâchera pas ses agriculteurs. Désespoir, humiliation, colère, nous les entendons. Nous y répondons. C’était l’objectif du plan de soutien de juillet. C’est l’objectif des mesures complémentaires que nous venons de prendre», a annoncé à l’issue de la rencontre le Premier ministre. Ce dernier n’a pas ménagé l’emphase pour qualifier son soutien aux agriculteurs, leur adressant «un message d’amour, un message très fort et sincère : vous avez le soutien de toute la Nation»

Lire la suite des récits des manifestations et le détail des mesures gouvernementales dans notre édition du 11 septembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
80 000 téc
Selon une estimation de l’Institut de l’élevage (Idele), datée de septembre 2016, ce ne sont pas moins de 80 000 tonnes équivalents carcasses (téc) supplémentaires qui devraient arriver sur le marché européen, sur les six derniers mois de l’année de 2016 par rapport à 2015. D’après l’Idele, la hausse des tonnages abattus en France, Allemagne, Royaume-Uni, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Belgique et Danemark, «atteindrait +30 000 téc par rapport à 2015 au 3e trimestre (soit +7%/2015) et +50 000 téc au 4e trimestre (soit +10%/2015) ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui