L'Agriculteur Charentais 30 octobre 2014 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Manifestation : Pour défendre le métier, appel à la manif le 5 novembre

A l’appel de la FNSEA et des JA, les agriculteurs seront à La Rochelle pour demain continuer à «Produire français pour manger français»

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC17

La FNSEA de Charente Maritime et les Jeunes Agriculteurs de Charente-Maritime battent du tambour pour mobiliser le monde agricole le 5 novembre prochain. Surenchère administrative, délais d’instruction des dossiers, paperasse, mise aux normes, réduction des aides PAC, pression des contrôles, empilement des zonages et des normes environnementales, aléas des marchés, blocage des réserves d’eau, interdiction du drainage, réduction des matières actives autorisées, extension zonage directives nitrates, taxes en tous genres, verdissement,  le motif d’exprimer «le ras le bol» sont grands. «Nous n’en pouvons plus de ce carcan !» soulignent conjointement Jean Philippe Chollet le président de JA 17 et François Avrard, président de la FNSEA 17. Trois crises selon eux affectent le monde agricole. La crisé économique avec des amplitudes de plus en plus importantes. La crise morale enracinée dans les «attaques incessantes et insupportables sur la façon de faire et sur la façon d’être du monde agricole». Enfin la crise «éthique», «qui touche notre fierté d’être paysan.» Tous deux estiment n’être entendus que «le temps des discours.»  La FNSEA et JA ont transmis au Gouvernement 8 revendications fortes. (voir notre précédente édition).  «La FNSEA 17 et les JA 17 n’ont eu de cesse de se positionner en un syndicalisme de solutions, un syndicalisme responsable.Aujourd’hui encore, dans cette crise, qui frappe toutes les productions et toutes les régions, c’est cette ligne que nous entendons maintenir.» Ils attendent des réponses «concrètes, claires et applicables immédiatement.» C’est le pourquoi de l manifestation devant la DDTM de La Rochelle le 5 novembre avec pour thème «produire français pour manger français.»

Chambre d ‘agriculture : Fermée… volontairement
Dans un communiqué, le président de la Chambre d’agriculture signale la fermeture de la Chambre le 5 novembre prochain. «Le monde agricole connaît des difficultés économiques croissantes du fait de la baisse des cours et de la hausse des charges.» Selon lui, face à ce contexte, les «décisions politiques et administratives» accroissent les difficultés : nouveau programme de la directive nitrates, nouvelles extensions de la zone vulnérable, conditions drastiques des Mae, gestion de l’eau en rade, plus de soutien économique. Il revient sur le souhait prévu dans la loi de Finances 2015 de réduire les moyens de la Chambre consulaire «en baissant le montant de la taxe additionnelle de plus de 5 % et en prélevant dans les fonds de roulements (45 M€ en France). «Cette situation est inacceptable et aura des conséquences lourdes sur l’établissement en réduisant de plus de 250 K€ nos recettes.» Selon lui, «la coupe est pleine» donc lors de la journée d’action, déjà décidée par la FNSEA le 5 novembre, les services de la Chambre, en accord avec le conseil d’administration de la l’APCA, seront fermés au public. Pas réunions, pas de rendez-vous, pas de formations sauf en cas d’intervenants extérieurs. «Cette journée d’action et de mobilisation doit être un moment fort pour que nous obtenions des réponses claires sur l’avenir de notre agriculture» conclut le président de la Chambre d’agriculture de Charente- Maritime. Par ailleurs, la CCI de La Rochelle s’associe aussi à cette fermeture en faisant de même le 5 novembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

normance | 31 octobre 2014 à 10:44:18

Sera-t-il possible de sortir de la DDTM pendant la manif? J'ai des rendez-vous à l'extérieur.

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
13 837
C’est le nombre de lapins détruits  par les ACCA et les lieutenants de louveterie en mars, sur la saison 2014 2015 en Charente Maritime. Les chasseurs en période de chasse font l’effort principal avec 11 294 prélèvements.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui