L'Agriculteur Charentais 02 avril 2015 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Marchés : Avec mon petit panier sous le bras…

La moitié des foyers du département font leurs courses sur les marchés. Mais il faut les relooker.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Les circuits courts ont le vent en poupe. On produit localement, on consomme localement. Fort de ce constat «tendanciel», les Chambres de commerce ont fait réaliser par le cabinet d’études Polygone, un état des lieux des marchés en Charente-Maritime. Bien sûr, l’approvisionnent majeur se fait toujours par les super ou les hypermarchés. Globalement, un tiers des personnes qui fréquentent les marchés, en ville et dans les villages le font pour la qualité des produits, 13 % parce que c’est un lieu de vie et de rencontres et autant qui estiment que les produits y sont plus frais. Pour faire cette étude le cabinet a interrogé 1024 foyers du département.  D’abord, ils y vont les  Charentais Maritimes, au marché. Ils y sont «toujours» allés puisque la grande majorité connaît leurs existences. On y va pour acheter d’abord des légumes (23,4 %), du poisson (21,8%), de la viande ou de la charcuterie (14,9 %), des fromages (12 %), des spécialités régionales (6 ,3 %), les produits traiteurs (5,5%) et les produits laitiers (4,3%) . C’est pour l’alimentaire. Sur les «autres» achats, on achète sur les marchés du prêt-à-porter (47 % des personnes interrogées), du tissu ou du linge (16 %), autant que des chaussures.  6% achètent de la lingerie, autant que des sacs. Si on va au marché, on passe aussi par les commerçants de la place : le boulanger (34,8 %), le tabac-presse (7,3 %), la pharmacie, la poste, le boucher… Et 5,4 % cumulent marché et supermarché.

Lire la suite dans notre édition du 3 avril

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
444 M€
444 millions d’euros qui avaient été prélevés sur les paiements directs de la PAC, en prévision de la réserve de crise pour 2018, vont être remboursés aux agriculteurs européens, a annoncé la Commission européenne fin novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui