L'Oise Agricole 13 février 2018 à 13h00 | Par Dominique Lapeyre-Cavé

Mercredi 31 janvier, Lin 2000 organisait son assemblée générale à Daméraucourt. L’occasion de dresser le bilan des récoltes 2016 et 2017 et d’annoncer les bons résultats de la coopérative.

Mercredi 31 janvier, Lin 2000 organisait son assemblée générale à Daméraucourt. L’occasion de dresser le bilan des récoltes 2016 et 2017 et d’annoncer les bons résultats de la coopérative.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sébastien Jumel, le président et Nicolas Defransure, le directeur de la coopérative.
Sébastien Jumel, le président et Nicolas Defransure, le directeur de la coopérative. - © Dominique Lapeyre-Cavé

en Jumel, le président, avait le sourire aux lèvres en ouvrant l’assemblée devant une salle comble. Il rappelait les grandes lignes des deux précédentes récoltes et le fait que, même si la fibre reste l’activité principale de la coopérative, le lin oléagineux représente quand même 30 % du chiffre d’affaires, pourcentage en augmentation. 2016 a été marquée par une météo très éprouvante : un début d’hiver doux, les premiers semis de lin dès mars, des intempéries et   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Oise Agricole

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.