L'Agriculteur Charentais 24 octobre 2013 à 08h00 | Par Carole Gringoire

Méthanisation - L’unité de méthanisation agricole de Prahecq a réuni les foules !

L’unité de méthanisation du GAEC La Lougnolle, à Prahecq (79) a ouvert ses portes le week-end dernier. De l’agriculteur à la Présidente de Région, tout le monde est venu.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Quelques charentais maritimes à Prahecq.
Quelques charentais maritimes à Prahecq. - © AC

Hydrolyse, biogaz, digestat, etc., les associés du GAEC La Lougnolle ont inlassablement expliqué le processus de méthanisation lors des 3 jours de portes ouvertes le week-end dernier. Ils ont eu fort à faire, car ce n’est pas moins de 1500 personnes qui se sont pressées autour du site, en fonctionnement depuis mai 2013. Point fort des 3 jours : l’inauguration samedi matin en présence d’Elisabeth Borne, Préfète de Région et de Ségolène Royal, Présidente de la Région. Pour Philippe Moinard, associé du GAEC «cette rencontre a été constructive, car elle a permis d’expliquer la démarche globalisée de l’exploitation, qui n’est pas qu’un raisonnement sur l’énergie, mais un ensemble qui mêle la fertilisation, l’environnement et la production.» Ainsi pour Philippe ces portes ouvertes sont une satisfaction «nous ne nous attendions pas à recevoir autant de visiteurs». Mais l’accueil, s’est fait dans la bonne humeur, car tout était prévu pour recevoir les visiteurs.

Lire le détail dans notre édition du 25 octobre 

En chiffres

- Production de 400 kWh électriques vendu à Séolis, soit environ 8000 heures d’électricité par an ;
- 30 tonnes, c’est la ration quotidienne qui aliment les digesteurs ;
- 18 tonnes de fumier (dont 7 par les vaches laitières du GAEC), 5 t de jus du bâtiment, 2.5 t de résidus de céréales, 2 t de menues pailles, 1 t de déchets verts, 1 t d’ensilage de maïs (déchets des maïs semences), 0.5 t de poussières de minoterie, c’est la ration moyenne quotidienne des digesteurs ;
- 18 jours, c’est le temps de séjour moyen dans le digesteur pour transformer la ration en digestat et biogaz.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
80 000 téc
Selon une estimation de l’Institut de l’élevage (Idele), datée de septembre 2016, ce ne sont pas moins de 80 000 tonnes équivalents carcasses (téc) supplémentaires qui devraient arriver sur le marché européen, sur les six derniers mois de l’année de 2016 par rapport à 2015. D’après l’Idele, la hausse des tonnages abattus en France, Allemagne, Royaume-Uni, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Belgique et Danemark, «atteindrait +30 000 téc par rapport à 2015 au 3e trimestre (soit +7%/2015) et +50 000 téc au 4e trimestre (soit +10%/2015) ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui