L'Agriculteur Charentais 11 février 2016 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Mobilisation : Les agriculteurs de la région maintiennent la pression

La semaine a débuté avec le blocage de la N 10 à hauteur des Maisons-Blanches (79). 300 agriculteurs de la région demandent des prix et une action du Gouvernement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les deux sens de la N10 ont été envahis par 80 tracteurs de la région.
Les deux sens de la N10 ont été envahis par 80 tracteurs de la région. - © AC

«Quand on s’engage en agriculture, c’est toujours par choix, jamais par défaut. Ne pas pouvoir en vivre est d’autant plus dramatique» lance Patrick Soury. Lundi matin, l’éleveur charentais avait rejoint ses collègues de toute la région, aux Maisons Blanches. Un carrefour stratégique, entre la nationale 10  et la départementale 948, qui avait été choisi pour sa position centrale. Dès 9h30, alors que les camions et tracteurs de la Vienne, de la Charente et des Deux-Sèvres convergeaient, la gendarmerie a décidé de couper la circulation, dans les deux sens. Alors que les poids lourds arrivant de Poitiers étaient déviés dès Couhé, les voitures l’étaient, elles, depuis Chaunay, et ce jusqu’à Ruffec.

Lire la suite dans notre édition papier du 5 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).