L'Agriculteur Charentais 26 mai 2016 à 08h00 | Par Ronan Lombard

Négoce agricole : Le conseil évolue conjointement avec l’agriculture

Agriculture et écologie, si loin et pourtant si proche. Le Naca voit une opportunité de développement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Guy Valette
Jean-Guy Valette - © Agri79

Fraîchement réorganisé, avec l’intégration des syndicats aquitains, le Naca (Négoce agricole Centre- Atlantique) coïncide, «au même titre que d’autres OPA», avec la nouvelle organisation territoriale. Le 27 mai, au Futuroscope, le groupement organise son 32ème congrès annuel et sa volonté affichée d’être dans l’actualité se reflète une nouvelle fois dans le thème retenu. Cette année, les travaux se concentreront en effet sur la compréhension de ce qui éloigne et rassemble agriculture et écologie. L’idée est de «prendre en compte les questionnements de la société par rapport à l’exercice de l’activité agricole», présente Jean-Guy Valette, le directeur du Naca, qui entend regarder «d’une manière positive le sujet.» Il précise que celui-ci avait été déterminé «avant le magazine Cash investigation» et autres couvertures médiatiques et politiques d’une veine similaire. Le fait est que le sujet n’est pas tombé en désuétude.

Lire la suite dans notre édition papier du 20 mai

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
6 428
Selon l’estimation de l’Observatoire régional de l’agriculture biologique (Orab), pour 2018, les chiffres laissent présager une croissance du nombre d’exploitation bio en Nouvelle-Aquitaine. D’ici la fin de l’année entre 1 100 et 1 200 nouveaux engagements (936 au 1er octobre) devraient être comptabilisés. Ce qui ferait un total de 6 428 exploitations bio.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui