L'Agriculteur Charentais 12 décembre 2013 à 08h00 | Par Alexandre MERLINGEAS

Négoce - Martell adopte la stratégie de la confiance

La maison de cognac marque son territoire : hausse des prix d’achat des vins et des eaux-de-vie autour de 8 %. Deux nouveautés commerciales : Caractère pour les États-Unis et Distinction en Chine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Philippe Guettat, président de Martell Mumm Perrier Jouët.
Philippe Guettat, président de Martell Mumm Perrier Jouët. - © VC

blée générale de la Sica UVPC à la distillerie Gallienne de Javrezac le 9 décembre, «l’état-major» de Martell a montré toute sa confiance dans le marché du cognac et dans la force de leur marque. Et ce, en dépit du reflux des ventes constatées sur le marché chinois cette année. Pour eux, c’est une évidence, cette baisse n’est que conjoncturelle. «Je suis davantage inquiet des baisses de rendement dans le vignoble que de celle des ventes de cognac. Il y a une vraie nécessité à continuer de développer le potentiel de production», a affirmé Jean-Marc Morel, délégué général adjoint, devant les livreurs de la Sica. Il a annoncé une hausse «significative» des prix d’achat pour 2013-2014. Après 6 % il y a deux ans, puis 10 % en 2012, la prochaine hausse des prix d’achats des vins et des eaux-de-vie devrait se situer autour des 8 %, certainement au-dessus en ce qui concerne les vins, un peu en-dessous de cette barre pour les eaux-de-vie.

Lire la suite dans notre édition du 13 décembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 3 %
Au Crédit agricole, les crédits réalisés en 2016 à destination des agriculteurs étaient en baisse de 3% par rapport à 2015, subissant un décrochage particulier à partir de juin sur le machinisme avec la fin du dispositif de sur-amortissement, et dans le secteur grandes cultures avec les mauvaises conditions climatiques, a rapporté la banque verte lors d'une conférence de presse le 12 septembre au salon de l'élevage de Rennes.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui