L'Agriculteur Charentais 09 avril 2013 à 16h27 | Par Rosanne ARIES

NORMES - Matignon planche sur le «choc de simplification» administrative

Le gouvernement a ébauché le choc de simplification, avec notamment un moratoire sur les normes et une rationalisation des achats.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Commission européenne

Réunis le 2 avril pour un deuxième Comité interministériel pour la modernisation de l’action publique (Cimap), les ministres ont reçu leur feuille de route pour mener des simplifications administratives et des suppressions ou regroupements d’administrations, avec en toile de fond des économies à réaliser pour combler le déficit public. D’autres mesures, destinées plus particulièrement aux entreprises, interviendront en avril lors d’un séminaire gouvernemental sur le bilan du pacte de compétitivité. Pour le Premier ministre, « moderniser l’action publique est une réponse pour redonner des marges de manoeuvre au politique, redonner de la compétitivité à notre économie, réaffirmer la solidarité qu’incarnent nos services publics ».
Plusieurs gouvernements s’y sont d’ailleurs essayés depuis plusieurs années, notamment en 2007, sans que les résultats semblent au rendez-vous. La ministre de la Modernisation de l’Etat, Marilyse Lebranchu, qui s’occupait des PME sous Lionel Jospin, a ainsi reconnu qu’elle avait « retrouvé, douze ans après, la même liste » d’organismes à regrouper. Un prochain Cimpa se tiendra ainsi dans trois mois.

Lire la suite dans notre édition du 12/04/2013

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
444 M€
444 millions d’euros qui avaient été prélevés sur les paiements directs de la PAC, en prévision de la réserve de crise pour 2018, vont être remboursés aux agriculteurs européens, a annoncé la Commission européenne fin novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui