L'Agriculteur Charentais 15 janvier 2015 à 08h00 | Par Tonnellerie Radoux

Nouveauté : Le sablier de vinification, une innovation de la tonnellerie Radoux

Début décembre, à l’occasion du Vinitech, à Bordeaux, Radoux a présenté sa dernière innovation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Conçu pour favoriser une extraction complète et douce de la couleur et des tanins, le sablier de vinification s’inscrit dans une nouvelle approche, moins interventionniste mais précise, du processus de vinification.
Conçu pour favoriser une extraction complète et douce de la couleur et des tanins, le sablier de vinification s’inscrit dans une nouvelle approche, moins interventionniste mais précise, du processus de vinification. - © AC

Conçu par le service de Recherche & Développement de la Foudrerie Radoux, le Sablier de Vinification est un procédé totalement innovant. Reposant sur un système gravitaire, il allie les avantages de la cuve tronconique et ceux de la cuve tronconique inversée.

Aucune action mécanique sur la vendange
Le prototype se présente sous la forme d’un sablier, constitué de deux cuves en bois tronconiques reliées entre elles par un réducteur en inox.La vendange est introduite par gravité à travers une porte située sur un des fonds de la cuve. Pendant la phase de fermentation, le chapeau de marc se forme en partie haute du sablier. Puis, lors du retournement, les raisins remontent lentement dans le haut de la cuve, sans action mécanique. Plus besoin de pompes pour effectuer les opérations de délestages et de remontages !Une extraction naturelle, douce et complèteCette phase de retournement peut être effectuée plusieurs fois par jour, favorisant une immersion des raisins et une extraction naturelle, douce et complète par contact peaux/jus.Avec le sablier de vinification, les baies sont en permanence immergeables dans le jus, l’extraction pouvant s’effectuer sur la partie large aussi bien que sur la partie étroite de la cuve.

Lire la suite dans notre édition du 16 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui