L'Agriculteur Charentais 14 décembre 2017 à 08h00 | Par Christelle Picaud

«On nous suspecte toujours de faire n’importe quoi»

Pour Florence Richard qui accueillait à Marigny (79), sur son exploitation, la mission parlementaire sur les produits phytopharmaceutiques, il y a bien des idées reçues. «On nous suspecte toujours de fair

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La mission parlementaire sur les produits pharmaceutiques, dont Delphine Batho est membre, était reçue par les équipes du CNRS de Chizé. Autant que les scientifiques, les agriculteurs aspirent à être écoutés.
La mission parlementaire sur les produits pharmaceutiques, dont Delphine Batho est membre, était reçue par les équipes du CNRS de Chizé. Autant que les scientifiques, les agriculteurs aspirent à être écoutés. - © Agri79

Au terme de leur rencontre avec les équipes du CNRS de Chizé, les membres de la mission d’information parlementaire sur les produits phytopharmaceutiques sont convaincus que d’autres possibles existent. «Indépendante», «transpartisane», qualifie sa présidente, cette mission, enquête, audite, avec pour ambition «de trouver des solutions pour sortir du recours aux produits chimiques dans l’agriculture», poursuit Élisabeth Toutut-Picard, jeudi 7 décembre lors d’un point presse.
De ce travail «neutre et objectif», certifie ses membres, il sortira un rapport. Publié fin du premier trimestre 2018, il sera utile aux députés alors que dans le prolongement des États Généraux de l’alimentation il sera l’heure de légiférer.

Lire la suite dans notre édition du 15 décembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).