L'Agriculteur Charentais 08 janvier 2015 à 08h00 | Par ACA

Ovin : Nouvelle date de dépôt : avant le 2 février

La date de dépôt de l’aide ovine est retardée au 2 février. Dans ce nouveau calendrier, attention aux pénalités appliquées en cas de retard.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La date de dépôt de l’aide ovine est retardée au 2 février
La date de dépôt de l’aide ovine est retardée au 2 février - © AC

Contrairement aux années passées et aux éléments communiqués dans l’édition 2 janvier, le dossier de demande d’aide ovine complété est à faire parvenir à la DDTM du département du siège de l’exploitation le 2 février 2015 au plus tard. La date prise en compte est bien celle de réception de la demande et non celle d’envoi du courrier. En effet, si une demande parvient à la DDTM à partir du 3 février 2015, l’ensemble de l’aide se verra affectée d’une pénalité de retard de -1 % par jour de retard. Il est également à noter que si la demande est reçue par la DDTM après le 27 février 2015, celle-ci sera irrecevable sans perception possible des aides ovines. 

Pièces justificatives indispensables
En plus du formulaire de demande d’aide ovine complété et signé, les dossiers doivent comprendre les informations administratives demandées ainsi que l’ensemble des pièces justificatives selon les niveaux d’aides demandées. Ainsi, pour la majoration de 3 € dans le cadre de la contractualisation ou vente directe, il doit être fourni le prévisionnel de sortie des agneaux 2015. Les copies des contrats de commercialisation souscrits ou en cours en 2015 sont également obligatoires.

Lire la suite dans notre édition du 9 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).