L'Agriculteur Charentais 27 mars 2014 à 10h24 | Par Carole Gringoire

Pac 2014 - Dossier télédéclarable au 1er avril

Abonnez-vous Réagir Imprimer

A partir de mardi et jusqu’au 15 mai inclus, le site télépac (telepac.agriculture.gouv.fr) est accessible pour la partie demande d’aide surfaces (dossier PAC). Année de transition oblige, l’administration n’a pas fournit de courrier de fin de campagne DPU en décembre 2013, les exploitants n’ont donc pas de nouveau code Télépac. Pendant le premier semestre 2014, il convient de continuer à utiliser les identifiants et mots de passe 2013. La principale nouveauté de cette année est que les photos aériennes (RPG) sont désormais en couleur avec une navigation facilité (plug-in java supprimé). De plus, certaines pièces justificatives seront télétransmissibles à partir de télépac. Quelques codes cultures sont aussi modifiés. Plus de détail sur les nouveautés seront donnés dans le supplément PAC, qui paraitra le 25 avril. Pour anticiper la déclaration PAC, chaque exploitant pourra naviguer sur son dossier dès la semaine prochaine. La FNSEA 17 est à la disposition de ses adhérents pour tous compléments d’information. Elle organisera des réunions d’information, des formations et des permanences à La Rochelle, Saintes et Jonzac en avril et mai.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui