L'Agriculteur Charentais 27 juin 2013 à 10h49 | Par Myriam Tricoci

Philippe Martin - «Adapter les projets au terrain dans la durée»

Député PS du Gers et auteur du rapport sur la gestion de l’eau

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © M. TRICOCI

Le Gouvernement a commandé un rapport sur la gestion quantitative de l’eau en agriculture. Un rapport présenté au Premier Ministre en juin, mais qui sera dévoilé complètement en septembre lors de la conférence environnementale pour laquelle il servira de base de travail.

Vous avez réalisé ce rapport concernant la gestion de l’eau en agriculture, pouvez-nous nous indiquer les initiatives qui vont ont le plus marqué ?
J’ai rencontré tous les acteurs impliqués dans la gestion de l’eau, organisations agricoles, associations de protection de la nature, établissements publics… J’ai donc vu beaucoup d’initiatives intéressantes et innovantes. J’ai été sensible à toutes les formes d’organisation et de démarches collectives mises en place dans les territoires. Comme la création d’un syndicat départemental pour mutualiser la maîtrise d’ouvrage des retenues. Ou l’implication des organisations agricoles dans la répartition des volumes d’eau entre agriculteurs. Ces démarches facilitent à l’évidence le consensus local et la mise en commun des moyens. Elles permettent d’adapter les projets aux particularités des territoires en les inscrivant dans la durée. C’est cette méthode qui est la principale proposition de mon rapport, celle de la mise en œuvre d’un «projet territorial».

Que pensez-vous des retenues utilisables pour l’irrigation ?
Il me semble justement nécessaire d’établir une distinction claire entre les retenues qui ont un objectif environnemental et celles qui ont un objectif économique de développement de l’irrigation. Dans ce dernier cas, je pense qu’il est possible d’encourager la création de nouveaux projets, à condition de le faire dans de bonnes conditions (respect de l’environnement, du cadre concurrentiel européen, participation des utilisateurs). De façon générale, je pense que ces projets doivent être issus d’un consensus local, condition indispensable pour qu’ils aboutissent dans des délais raisonnables.

Quelles sont les pistes pour améliorer l’usage de l’eau que vous préconisez suite à ce rapport ?
Améliorer l’usage de l’eau d’irrigation est indispensable, dans un contexte de réchauffement climatique qui va augmenter les besoins en eau pour la production agricole et de diminution de la ressource disponible. Améliorer l’usage de l’eau consiste à mieux mobiliser la ressource. Il s’agit déjà d’utiliser chaque goutte d’eau de façon optimale. Il convient aussi d’envisager la mobilisation de nouvelles ressources. Enfin, il faut encourager le stockage de l’eau dit « de substitution », en remplaçant les prélèvements d’été dans le milieu par des prélèvements d’hiver, chaque fois que c’est envisageable sur le plan environnemental. J’ajoute qu’améliorer l’usage de l’eau exige d’assurer son partage équitable entre tous ses utilisateurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui