L'Agriculteur Charentais 18 mai 2017 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Philolao : En liquidation judiciaire

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

C’était avec tambours et trompettes que la plate-forme de recherche et développement sur les matières grasses laitières avait été inaugurée en mai 2015. Tout ce que la filière laitière comptait de personnalités, d’élus et de professionnels s’étaient penchés sur son berceau en formulant tous les vœux de réussite. La société par action créée en 2011 passait à la vitesse supérieure en investissant 4,2 M€ dans des bâtiments financés en grande partie par le Communauté de Communes de Surgères. Deux ans plus tard c’est en catimini, par une courte annonce légale, que le redressement judiciaire prononcé il y a un an s’est transformé en liquidation judiciaire.

Lire la suite dans l’édition papier du 12 mai

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
15
Quinze des 29 projets agricoles déposés par les zadistes de Notre-Dame-des-Landes ont d’ores et déjà été jugés «éligibles» à la signature de conventions d’occupation précaire (COP), a annoncé le 14 mai le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert. Pour les autres projets, «nous avons encore besoin de temps pour continuer à les examiner», soit en raison de dossiers incomplets, soit du fait de conflits d’usage avec d’autres exploitations agricoles, a ajouté le ministre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui