L'Agriculteur Charentais 31 juillet 2014 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Plateforme : Charentes Alliance ouvre des horizons aux viticulteurs

On y vient chercher des réponses pour implanter des techniques nouvelles mais aussi mieux apprécier produits et service de la coop.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A Jonzac, 150 viticulteurs ont participé à la plateforme .
A Jonzac, 150 viticulteurs ont participé à la plateforme . - © AC

240 personnes à Ségonzac, 150 au lycée du Renaudin à Jonzac, les plateformes viti de la coopérative Charentes Alliance font recette. Il est vrai que l’on vient aussi chercher des itinéraires techniques, des précisions, des conseils et rencontrer dans les rangs de vigne quelques «collègues coopérateurs». On n’échange pas seulement sur le climat où l’avancée de la vigne, mais aussi sur les nouveautés culturales ou mécaniques. C’est le principe des ateliers. Etat du vignoble charentais, pression maladie, présence d’insectes, maladies des bois, alternatives aux traitements, le passage en revue de «l’actualité» nécessité une matinée. Cette dernière, à Jonzac, s’achevait par le «clou» : les drones pour observer la vigne dans son intimement petit. (lire ci-dessous). Agnès Darton de la Fredon dresse un panorama historique et complet de l’état du vignoble touché par les maladies du bois. Pas seulement un constat, quelques notions, issues des statistiques qui peuvent aussi envisager d’autres pratiques.

Lire la suite dans notre édition du 1er août

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
80 000 téc
Selon une estimation de l’Institut de l’élevage (Idele), datée de septembre 2016, ce ne sont pas moins de 80 000 tonnes équivalents carcasses (téc) supplémentaires qui devraient arriver sur le marché européen, sur les six derniers mois de l’année de 2016 par rapport à 2015. D’après l’Idele, la hausse des tonnages abattus en France, Allemagne, Royaume-Uni, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Belgique et Danemark, «atteindrait +30 000 téc par rapport à 2015 au 3e trimestre (soit +7%/2015) et +50 000 téc au 4e trimestre (soit +10%/2015) ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui