L'Agriculteur Charentais 17 mars 2016 à 08h00 | Par Nathalie Duchiron

Point Accueil Installation 17 : Mutualiser la mécanisation, facilite-t-il l’installation ?

Trois centaines de candidats à l’installation, des projets atypiques, une stabilité en bovins et lait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Arnaud Dubois Président du PAI et Alexandre Mourozeau Trésorier
Arnaud Dubois Président du PAI et Alexandre Mourozeau Trésorier - © Point accueil installation

L’Assemblée Générale du Point Accueil Installation s‘est ouverte mardi dernier. Une première partie a été consacrée à la présentation du bilan d’activité de l’année 2015 et du bilan financier de l’association. En 2015, 302 candidats ont été reçus contre 240 en 2014. Le profil des porteurs de projet et le type d’installation envisagée ont évolué. Il est constaté une hausse des projets en grandes cultures (83 en 2014 contre 117 en 2015) avec des porteurs de projet arrivant au premier rendez-vous avec le Point Accueil, avec une capacité professionnelle agricole (Bac Pro, BPREA, TA…) en poche. «Nous remarquons également une augmentation de projets atypiques (héliciculture, saliculture, fleurs ou insectes comestibles…) qui demandent un suivi plus important car il n’existe pas ou peu de références technico-techniques ou de formations dans le département.»
Il est à noter une stabilisation des projets en élevage bovin (lait ou viande) par rapport à l’an dernier et le maintien de la filière viticole.

Lire la suite dans notre édition papier du 11 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
80 000 téc
Selon une estimation de l’Institut de l’élevage (Idele), datée de septembre 2016, ce ne sont pas moins de 80 000 tonnes équivalents carcasses (téc) supplémentaires qui devraient arriver sur le marché européen, sur les six derniers mois de l’année de 2016 par rapport à 2015. D’après l’Idele, la hausse des tonnages abattus en France, Allemagne, Royaume-Uni, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Belgique et Danemark, «atteindrait +30 000 téc par rapport à 2015 au 3e trimestre (soit +7%/2015) et +50 000 téc au 4e trimestre (soit +10%/2015) ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui