L'Agriculteur Charentais 31 décembre 2014 à 08h00 | Par GR

poitou tabac Des années de difficultés mais l’espoir d’en voir la fin

La coop et par voie de conséquence, la caisse d’assurance, espèrent un redressement de leur situation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La coopérative et ses 59 producteurs s’est fixé l’objectif d’un retour à l’équilibre dès la campagne 2014 – 2015.
La coopérative et ses 59 producteurs s’est fixé l’objectif d’un retour à l’équilibre dès la campagne 2014 – 2015. - © Agri79

«La filière bouge beaucoup. A nous de nous adapter». Un constat et un vœu de la part de Anthony Forgerit, président de la Fédération régionale des producteurs de tabacs, lors de l’assemblée de Poitou Tabac. Les résultats de ces dernières années, «dans le rouge depuis trois - quatre ans», rappelait-il, ne devrons être qu’un mauvais souvenir. Dès la campagne en cours, il espère un retour à l’équilibre.Les accidents climatiques de 2013, et de 2014 dans une moindre mesure, expliquent en grande partie les déficits. Il y a  deux ans, 513 hectares de virginie et 36 hectares de burley ont été sinistrées, ce qui a nécessité de faire appel à la caisse d’assurance à hauteur de 32%. En 2014, les intempéries n’ont pas non plus épargné les plantations de tabac, avec à nouveau des sinistres à hauteur de 321 hectares pour le virginie et de 10 hectares de burley. «Heureusement, les mois de septembre et octobre ont permis de finir les récoltes dans de très bonnes conditions», rappelait Daniel Mérigot, président de la mutuelle d’assurance.A la coopérative et à l’usine de Sarlat, des plans sociaux ont été mis en place, compte tenu des pertes de récolte de ces dernières années, mais aussi à cause de prix insuffisamment rémunérateurs. La tendance serait à l’amélioration.

Lire la suite dans notre édition du 2 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
15
Quinze des 29 projets agricoles déposés par les zadistes de Notre-Dame-des-Landes ont d’ores et déjà été jugés «éligibles» à la signature de conventions d’occupation précaire (COP), a annoncé le 14 mai le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert. Pour les autres projets, «nous avons encore besoin de temps pour continuer à les examiner», soit en raison de dossiers incomplets, soit du fait de conflits d’usage avec d’autres exploitations agricoles, a ajouté le ministre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui