L'Agriculteur Charentais 16 janvier 2014 à 08h00 | Par Christelle Picaud

Poitou-Tabac - La qualité du tabac français séduit de nouveaux marchés

Dernière assemblée générale. Dans l’année, elle fusionnera avec Nord et Loire Tabac et Alsatabac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
(de gauche à droite) Guillaume Lefebvre président de Nord et Loire Tabac, Rémy Losser président d’Alsatabac ainsi que de France Tabac et Philippe Suire président de Poitou-Tabac.
(de gauche à droite) Guillaume Lefebvre président de Nord et Loire Tabac, Rémy Losser président d’Alsatabac ainsi que de France Tabac et Philippe Suire président de Poitou-Tabac. - © Agri79

«Le job a été fait. La coopérative est sauvée», annonçait le président Philippe Suire, en préambule de l’assemblée générale de Poitou-Tabac. Mardi 7 janvier, à l’espace régional aux Ruralies, il n’était pas question d’en rester là. Face à une assemblée générale nombreuse, l’élu professionnel a présenté les projets ambitieux nés du travail conduit ces trois dernières années. «Nous ne sommes pas sortis indemnes de la dernière réforme de la politique agricole commune», soulignait-il. Effectivement, en trois ans, le nombre de producteurs adhérents de la coopérative (60 en 2013) a été divisé par deux quand la surface cultivée, sur la même période, s’est réduite de 40% (598 ha en 2013, dont 550 en Virginie et 48,5 en Burley). «Nombreux étaient les pessimistes», se rappelle Philippe Suire. Les quelques irréductibles se sont pris en main. «La réputation à l’échelle mondiale de notre production est à la hauteur de ce qu’est la région du Cognac à la viticulture. Nous avons travaillé les débouchés en fonction de la qualité de notre produit. Aujourd’hui les résultats sont là», se réjouit le responsable professionnel.

Lire la suite dans notre édition du 17 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
444 M€
444 millions d’euros qui avaient été prélevés sur les paiements directs de la PAC, en prévision de la réserve de crise pour 2018, vont être remboursés aux agriculteurs européens, a annoncé la Commission européenne fin novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui